Mlle TIATOA TIAURA

Niveau d'études BAC+2

Domaine(s) de formation

Niveau d'expérience : -1 ans

Secteur(s) souhaité(s) Santé humaine et action sociale

Type d'emploi souhaité :

Ia ora na,

Je me nomme Tiaura TIATOA épouse GRACIA, je suis mariée depuis bientôt dix-sept ans, mère de deux enfants (15 et 5 ans), je suis originaire de Tahiti où j'y ai effectué mes études.
Les situations désespérées, l'envie de venir en aide à mon prochain m'avait orienté vers des études du second degré, en sciences médico-sociales au Lycée Paul Gauguin où j'ai obtenu mon baccalauréat en 1999. Puis, diplôme en poche, je m'étais éloigné de la capitale pour me rendre sur l'île de Tubuai pour y aider mes grands-parents maternels à y tenir leur "roulotte" ainsi que la gestion de leurs maisons à louer, et cela de juillet 1999 à août 2000.
La vie et mes occupations sur place m'ont beaucoup apportés. Cependant, j'aspirais à poursuivre des études supérieures soit dans mon domaine de prédilection, c'est-à-dire le social, soit en psychologie, forte de cette motivation, je me suis inscrite pour la rentrée de 2000 à l'ISEPP pour une formation en psychologie, malheureusement pour des raisons médicales et familiales, je n'ai pas pu poursuivre jusqu'à son terme mon cursus, étant donné que j'étais dans mon huitième mois de grossesse et qu'il y avait des complications. Me voici donc, devenue mère au foyer pour m'occuper de l'éducation de ma fille jusqu'à son entrée en maternelle. De nature autonome, et pour subvenir à mes propres besoins, durant la même période, j’ai accueilli trois autres enfants de bas-âge, ainsi je pouvais concilier mon désir de pouvoir éduquer mon enfant et gagner un peu d’argent.
Puis, une fois scolarisée, je me suis préparée à reprendre une « vie active », c'est au sein du Centre de Rééducation Fonctionnelle Te Tiare que j'ai pu approcher la réalité du métier de travailleur social. Qui, malgré ses missions et ses aspects louables et honorables, ont eu raison de moi, car, les situations auxquelles j'étais confrontées chaque jour rendais mon implication trop importante au point de ne plus trouver les limites nécessaires à instaurer entre ma vie professionnelle et ma vie privée. De ce fait, pour assouvir ma curiosité de découverte du monde et aussi pour améliorer mon anglais, je me suis orienté naturellement vers le métier de personnel navigant commercial. Un très beau métier d'ailleurs, permettant la découverte de nouveau pays certes, mais aussi de leurs cultures, leurs patrimoines. L’expérience d’avoir la chance de travailler avec un équipage différent à chaque vol, était un vrai chalenge, car le sens du travail en équipe prenait tout son sens et sa valeur. En effet, la cohésion, la communication, la diplomatie la bienveillance sont des qualités à avoir pour travailler dans un environnement confiné. Le passager également nécessite une attention particulière, en usant de l'art et la manière de le satisfaire faisait la différence, comme un sourire, une attention particulière au moment opportun, le souvenir des boissons ou des demandes spécifiques, qui permettait d’indiquer au passager qu’il est entre de bonnes mains et que l’équipage se soucie de sa sécurité mais également de son confort. Mon rêve devenu réalité, je n’ai pu continuer dans cette voie pour avoir échoué aux entretiens d’embauche de l’époque. A nouveau sans emplois, j’ai effectué des travaux de services aux particuliers (travaux ménagers, jardinage, gardiennage d’enfants et autres). Au cours de l’année 2010, je m’étais lancée dans une étude de marché pour enfin créer ma petite entreprise en 2011. Je m’étais à disposition de particuliers de structures en bouées gonflables pour des évènements, certes ces prestations existaient déjà sur le marché polynésien, cependant, il restreignait les familles modestes à en bénéficier. J’ai donc, appliqué des tarifs préférentiel et moins important pour le budget familial polynésien. L’entreprise est bien connue, et mon mi-temps me permet de pouvoir une fois de plus reprendre mes études, et donc, depuis 2014 à ce jour, je suis étudiante en licence en Langues Polynésiennes. L’organisation de la vie familiale, professionnelle et étudiante m’occupe aisément, mais me permet toutefois de vaquer à certains loisirs, comme la couture, le jardinage, les sorties en famille et bien d’autres.

J'ai un parcours d'expériences et de formations atypique, cependant, chacune d'elles m'ont enrichies tant sur un plan personnel, , social, humain, familial m'aidant à m'améliorer et à me remettre en question à chaque moment.
Si vous êtes une entreprise veuillez vous connecter pour consulter les CVs privés.